Corse Net Infos

Pekin-Express de M6 : Les Corses Julie et Denis, gagnants, brandissent la Bandera à Pekin

Denis Pierinelli et Julie Rosso, un couple de Solenzara, gagnent la finale de l'émission Pékin Express diffusée sur M6. Ils affrontaient ce mardi soir les sœurs lilloises sur la grande muraille de Chine. En 2013, les Corses avaient déjà participé à la finale. Ce mardi soir, c'est la victoire qu'ils visaient et c'est chose faite, malgré une ultime étape pour le moins mouvementée dans Pekin. Bravo à eux.

Covid-19 : Plus de 80 000 morts et 4 milliards de confinés dans le monde

Ce mardi 7 avril, à 20 heures, il y avait 1 407 123 cas Covid-19 confirmés dans le monde pour un total de 80 759 morts ! Ce 7 avril, alors que la France attaque sa 4e semaine de confinement, le pays franchi la barre des 10 000 morts. Dans soi bilan quotidien, Jérome Salomon, Directeur général de la santé, a indiqué dans la soirée que le pays compte à ce jour 30 000 personnes contaminées au Covid-19 337 hospitalisée et 7 131 nécessitant des soins lourds en réanimation (+518 en 24 heures). 104 personnes placées en réanimation sont âgées de moins de 30 ans.

Coronavirus : Porto-Vecchio se lance dans la fabrication de ses propres masques

Porto Vecchio lance une manufacture locale de masques en tissu. Le maire , Georges Mela, a contacté des couturiers inscrites au registre de commerce avec l'objectif de produire dans les prochains jours ces dispositifs de protection. Sans attendre "les masques commandés en Chine" Georges Mela souhaite, en effet, équiper tous les porto-vecchiais d’ici 15 à 20 jours afin de rendre le port des masques obligatoire lors des sorties sur le territoire communal. Comme on le sait, les masques de protection constituent une barrière de premier ordre pour éviter la prolifération du COVID-19. Selon le maire de Porto Vecchio si "leur port n’a pas été encouragé dans notre pays, c’est sans nul doute parce qu’on en a manqué jusque dans les hôpitaux et les EHPAD." Face à cette pénurie et sans attendre que ne soient livrés les stocks de masques à usage unique, chirurgicaux ou FFP2, qui ont été commandés principalement en Chine, la commune a mobilisé ses services,…

VIDEO - Bastia : le préfet de Haute-Corse contrôle les dérogations d'entrées sur le port

Depuis quelques jours des vidéos montrant des véhicules légers sortant d'un bateau de la Corsica Ferries a fait le tour des réseaux sociaux créant la polémique. Les personnes étaient-elles des vacanciers ? Ce mardi 7 avril, à l'arrivée du bateau de Livourne, le préfet de Haute-Corse a tenu à montrer que les contrôles de dérogations sont strictes pour entrer sur l'île. Ce mardi 7 avril en début de soirée, une vingtaine de policiers ont contrôlé les passagers de la traversée Livourne-Bastia de 19h30. Les forces de l'ordre ont vérifié les dérogations des 19 poids lourds et 4 véhicules légers présents sur le bateau. C'est le troisième contrôle pour les passagers qui ont déjà présenté leur dérogation aux forces de l'ordre italiennes en arrivant au port de Livourne. Par la suite, c'est au personnel de la compagnie maritime surs laquelle ils embarquaient qu'ils ont présenté cette même dérogation. On sait qu'à la suite d'un arrêté préfectoral,…

Coronavirus : Plus de 10.000 morts en France. 1 427 décès en 24 heures

Ce 7 avril, alors que la France attaque sa 4e semaine de confinement, le pays franchi la barre des 10000 morts. Dans soi bilan quotidien, Jérome Salomon, Directeur général de la santé, a indiqué ce soir que le pays compte à ce jour 30 000 personnes contaminées au Covid-19 hospitalisées. 7 131 nécessitent des soins lourds en réanimation (+518 en 24 heures). 104 personnes placées en réanimation sont âgées de moins de 30 ans. La France a enregistré 10 328 décès liés au Covid-19 depuis le début de l'épidémie, a annoncé ce soir Jérôme Salomon. On dénombre au total 7 091 décès à l'hôpital (à 91% ce sont des personnes de plus de 70 ans), soit 597 décès supplémentaires en 24 heures. Le nombre de décès en Ehpad est de 3 237, soit 820 de plus en 24 heures, mais ce chiffre s'explique notamment par un problème de saisie des chiffres du week-end passé. À ce jour, 2 958 Ehpad et 1 595 autres…

Coronavirus : Quand la natation rend hommage au corps médical

Depuis plus d’un mois, crise sanitaire oblige, les piscines de Bastia ont fermé mettant fin à toutes les activités des clubs sportifs. A l’ASB, Acqua Synchro Bastia, tous les entraînements ont été interrompus et des consignes individuelles ont été données pour conserver une bonne condition physique. Mais pas que … En effet pour Alexandra Mondoloni, l’entraîneur du club de natation synchronisée, la performance ne repose pas seulement sur des aspects physiques, techniques ou artistiques. «J e suis très attachée aux qualités mentales et notamment à l’esprit d’équipe » explique t-elle. «Afin d’expliquer ces notions aux jeunes athlètes, je me suis appuyée sur le corps médical et en plus d’un programme de préparation physique, j’ai demandé à mes nageurs de 12 à 17 ans du groupe élite de choisir une photo et d’y intégrer un message de remerciements et de soutien en y associant les valeurs du sport. L’idée étant vraiment de rendre…

Essai de chloroquine en Corse : Le NON d’Olivier Véran, mais le soutien de professeurs de médecine

C’est une fin de non-recevoir que le ministre de la Santé et des solidarités, Olivier Véran, a opposé, mardi matin, à la demande du Président du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, de faire de l’île, un territoire pilote d’essai clinique de la chloroquine contre le Covid-19. Olivier Véran estime qu’à ce stade précoce, l’expérimentation n’est pas envisageable et qu’il ne peut pas prendre de pari sur la santé des Corses. Un avis contré par la diaspora médicale d’Aix-Marseille qui juge « légitime au nom de l'équité » la requête de Gilles Simeoni et lui apporte son soutien public. « Je ne prends pas de pari sur la santé des Français, pas plus que je ne prendrai de pari sur la santé des Corses ». C’est en ces termes que le ministre de la Santé a rejeté, sans grande surprise, la demande de Gilles Simeoni de faire de la Corse un territoire pilote pour le lancement d’un essai clinique relatif à l’utilisation de…

Elle a accouché à Ajaccio en plein confinement : un grand moment de solitude pour Laura

Alors que le Coronavirus fait des milliers de morts sur le territoire, Laura a mis au monde son petit Léonard le 4 avril à l'hôpital d'Ajaccio. Port du masque pendant l'accouchement, pas de visites, confinement dans la chambre... la jeune femme raconte son calvaire pendant l'un des moments les plus heureux d'une vie. " Quand j'ai calculé que mon terme tomberait en plein confinement, j'ai été prise de panique." Laura 30 ans a vécu une fin de grossesse confinée avec ses fils Andrew trois ans et demi et Louis deux ans. Le vendredi 3 avril, alors qu'un pic épidémique de Coronavirus s'annonce, elle sent son troisième enfants pointer deux semaines avant le terme. " A cause du confinement je n'ai pas pu faire garder mes fils à mes parents, mon mari travaille donc j'ai du m'occuper d'eux. Cela a sans aucun doute précipité l'accouchement.", assure-t-elle. ​Quand les contractions commencent, Laura n'a pas d'autre solution que de demander à ses…

Sinema cunfinatu : ils reprennent des scènes cultes version nustrale

Crise sanitaire oblige, la règle d’or du moment est de rester à la maison, confiné pour ne pas transmettre le virus. Mais le Covid-19 n’a pas le monopole de la contagion. L’humour, les idées farfelues, les reprises en tout genre, les parodies musicales et animées ont touché un grand nombre d’internautes. La Corse a aussi ses pépites. Il est responsable des programmes numériques à France 3 Corse Via Stella, elle est responsable du Théâtre de Bastia. Le couple cinéphile, Laurent Simonpoli et Frédérique Balbinot, a apporté sa pierre à l’édifice des réseaux sociaux en période de confinement en proposant des reprises de scènes cultes du 7e art. Shining, Itinéraire d’un enfant gâté, Pretty Woman, Pulp Fiction, Maman j’ai raté l’avion ou encore Les affranchis sont notamment mis à l’honneur. Interrogé par Corse Net Infos, Laurent Simonpoli explique : “Tout le monde, dans ces moments là, a envie de partager quelque chose. On n’est pas soignants,…

Covid-19 - 2 décès et 10 cas positifs supplémentaires à Ajaccio.

La Covid-19 a fait deux victimes supplémentaires ce mardi 7 avril à Ajaccio. Un homme de 77 ans et une femme de 88 ans ont perdu la vie en milieu hospitalier. Dans le même temps le centre hospitalier d'Ajaccio a enregistré 10 patients positifs de plus. 354 cas positifs depuis le début de l'épidémie et 36 victimes : la Covid-19 continue à faire des ravages en Corse. C'est à Ajaccio que le bilan s'alourdit tous les jours un peu plus avec deux nouvelles victimes - 31 personnes ont perdu la vie depuis le début de l'épidémie - et c'est encore à Ajaccio où l'on trouve le plus grand nombre de personnes hospitalisées - 53 dont 21 sont en réanimation ou en soins intensifs. A Bastia - 3 décès depuis le début de l'épidémie - le bilan quotidien dressé par l'agence régionale de Santé de la Corse rappelle que 77 personnes ont été diagnostiquées au Covid, que 13 personnes sont hospitalisées dont 2 en réanimation. On retiendra, enfin, que 48 patients ont rejoint leur…

Covid-19 : les pharmaciens corses sont aussi en première ligne

Avec des centaines de clients tous les jours, les pharmaciens continuent, eux aussi, à assurer leurs missions avec des protocoles de sécurité accrus et la mise en place de nouveaux services adaptés, drive et livraisons. Derrière le professionnel, l’humain s’inquiète comme tout le monde en assumant malgré tout le service à la population. Une population confinée chez elle depuis trois semaines. Mais pas tout le monde. Soignants, personnels de supermarchés etc. continuent à œuvrer pour le bien collectif. Les pharmaciens, eux aussi, sont des maillons essentiels dans cette crise. En première ligne également que ce soit avec la population mais aussi avec les infirmiers. J ean-Luc Poli dirige la pharmacie de Pietralba. Dès le premier jour, ce dernier a pris la mesure de la sécurité pour son équipe comme pour les clients. « Nous avons placé des marquages au sol et nous ne laissons entrer que trois personnes maximum. Ces dernières sont accueillies…

Journal du confinement, jour 22 . "Le jour d’après ? Entre rêve, cauchemar et dures réalités"

Le coronavirus est rentré dans nos vie en basculant nos habitudes et en bouleversant nos vies. C'est un moment difficile pour les Corses : on doit continuer à vivre ensemble mais physiquement séparés. "Le Journal du confinement" est la nouvelle rubrique que CNI à créé pour vous faire raconter chaque jour vos journées confinées. Ce mardi une réflexion de Pierre Poggioli sur le jour d'après… Il y a eu l'après-guerre, désert économique, vies difficiles en Corse, peu d'emplois, peu d'activités économiques, pas ou peu de perspectives d'ascenseur social, hors l'exil et les déchirements familiaux et autres en découlant…. Avec les difficultés multipliées dans les villages, avec une économie toujours sylvo-pastorale, une économie de survie, un peu relativisée par l'entraide et la solidarité entre familles et voisins, du temps où les villages fonctionnaient encore en communautés plus ou moins soudées, contrairement aux villes/gros bourgs où la misère et la…

Covid-19 - La ligue corse d'Echecs annule toutes les épreuves

"La crise sanitaire que nous subissons nous contraint à annuler des événements nécessitant une préparation en amont et des garanties sur les déplacements" indique dans un communiqué la ligue corse d'Echecs. L’Open de Calvi, l’Open International de Purtichju, les Blitz internationaux de Ciamannace et Quenza sont, ainsi, concernés. Nous verrons, par contre, s’il est possible d’envisager le traditionnel Match des champions à Portivechju, mais à la fin juin. En ce qui concerne la Ghjustra Europea di i Giovani sur la place Saint Nicolas à Bastia, qui regroupe 3 500 scolaires, elle est reportée à la rentrée 2020. Les finales des championnats de Corse jeunes qualificatives pour les championnats de France (reportés en août) seront organisées, si les conditions sanitaires le permettent, fin juin. Par contre les deux étapes du Corsican sont maintenues à Bastia et Aiacciu en octobre. Notre association se félicite du succès de ces tournois en…

Ils combattent tous les jours le coronavirus : le Merci de la ligue corse de Rugby

Qu'ils soient médecins, infirmiers, aide-soignants, biologistes, personnel de laboratoires, techniciens préleveurs, pharmaciens, mais aussi facteurs, livreurs, boulangers, buralistes, routiers, caissières, agriculteurs etc… tous ont besoin de notre soutien pour lutter face au coronavirus et nous tous avons besoin d'eux pour vivre au mieux ce confinement. CNI vous propose plusieurs façons de leur prouver votre soutien. À vos claviers pour leur envoyer vos messages de soutien ! Ils ont besoin de nous pour affronter la dure réalité de notre quotidien actuel. Dites leur combien vous tenez à eux. En envoyant photos, vidéos et dessin Envoyez vos photos et (courtes) vidéos de confinement, faites leur parvenir les dessins de vos enfants, montrez comment vous soutenez et combien vous estimez tous ces héros du quotidien ! Dites leur simplement merci. Ils apprécieront Faites parvenir le tout à CNI corsenetinfos@gmail avec l'objet "soutenons les héros du quotidien" Nous…

Confinement - Un jour, un film : « C’est ça l’amour »

La VOD ça change de la télé ! Dans cette difficile période de confinement, les offres se sont multipliées pour permettre au spectateur l’accès à une grande offre cinématographique. C’est le cas d’UniversCiné, spécialisé en VOD, qui propose en ce moment 200 films à moins d’un euros. Et dans cette sélection, CNI vous recommande le très beau film de Claire Burger, « C’est ça l’amour ». L’histoire « Depuis que sa femme est partie, Mario tient la maison et élève seul ses deux filles. Frida, 14 ans, lui reproche le départ de sa mère. Niki, 17 ans, rêve d'indépendance. Mario, lui, attend toujours le retour de sa femme…» Mise en scène Claire Burger, ancienne élève de la Femis, reçoit en 2010 le César du meilleur court-métrage avec C'est gratuit pour les filles. Le film est coréalisé avec Marie Amachoukeli. Trois ans plus tard, Samuel Theis rejoint le duo et ils sortent, ensemble, Party Girl qui obtient la Caméra d’Or à Cannes. En…

Covid-19 - Parenu fole

A entendre ce qui se dit et voir ce qui se passe autour de nous et aux quatre coins de la planète, on est en droit de se poser la question de savoir si nous vivons tous dans le même... monde ? Des morts par milliers. Le virus qui touche tout le monde et qui est partout. Ok, oui c'est grave. Mais si on parlait de municipales ? Et si on profitait de l’aubaine d'un interminable entre deux tours pour faire tout ce qui n'a pas été fait pendant un mandat. De ce bac 2020 qui inquiète élèves et parents ? De l'économie, qui s'effondre sous les yeux de professionnels de tous les secteurs, davantage préoccupés par leurs revenus, qui seront singulièrement revus à la baisse s'ils se sortent de ce mauvais pas, que du contexte sanitaire ? Des formalités à remplir à tout prix pour avoir droit, éventuellement, à des aides susceptibles de relancer mille et une affaires soudain moribondes ? Oui, mais... A-t-on véritablement pris conscience de la situation qui est la nôtre…

Parents, la Fnepe et son réseau vous aident à faire face au confinement

Le confinement peut augmenter les tensions familiales pour les familles logées dans de petits appartements, où personne ne travaille à l'extérieur. Violence physique, verbale ou psychologique déjà existantes...invalidité, handicap... La Fnepe et le réseau des Écoles des parents et des éducateurs (EPE) se mobilisent auprès des familles et des jeunes pour continuer à les accompagner tout le long de cette quarantaine.

La photo du jour : U Mucale paese di cucagna

U Mucale paese di cucagna. En arrière-plan Calvi et la Revellata. La belle image est de Jeremy Alberti. Si vous aussi, comme lui, avez un cliché - que vous avez réalisé - une belle photo de votre village, un coin de Corse à mettre en valeur, n'hésitez pas. Une seule adresse mail pour cela : corsenetinfos@gmail.com. Cliquez sur l'image pour en apprécier toute la beauté.

La météo du mardi 7 avril 2020 en Corse

Le temps est toujours bien ensoleillé en Corse avec un vent de Nord –Est faible à modéré. Les températures maximales sont conformes aux valeurs de saison ou légèrement supérieures : 13 à 20 degrés du centre vers le bord de mer. Minimales : 7 à 13 degrés du centre vers les côtes. Consultez la météo corse en direct et en permanence sur CNI. En cliquant sur la photo et sur le lien (ci-dessous), retrouvez l'évolution en temps réel la météo dans les deux départements de Corse et dans les principales cités de la région, avec la Chaîne Météo. La météo du jour c'est ici aussi

Covid-19 en milieu carcéral : libérations anticipées sous conditions pour Femu a Corsica

Femu a Corsica demande dans un communiqué la libération anticipée sous conditions des prisonniers politiques à la suite à la propagation du virus dans le milieu carcéral Les conditions de détention dans les prisons françaises, victimes de surpopulation, (70.000 détenus pour un peu plus de 61.000 places) et de conditions sanitaires désastreuses, aggravées par la crise actuelle du Coronavirus, nous interpellent au plus haut point concernant la situation des prisonniers politiques corses. Espace clos créant des situations de promiscuité, la prison est un lieu particulièrement favorable à la propagation du virus, d’autant plus que les « gestes barrière » sont impossibles à mettre en place. Les mesures prisent par la Garde des Sceaux, Nicole BELLOUBET (suspension des parloirs, limitation des activités - travail, formation professionnelle, sport -, libération anticipée sous conditions...) n’ont pas permis de protéger les détenus, et n’a pas…

Les actes notariés peuvent désormais être signés à distance

Le décret permettant la signature électronique pour tous les actes notariés a été publié ce samedi 4 avril 2020 au Journal officiel. Cette dérogation sera possible jusqu’à un mois après la la fin de l’urgence sanitaire. Cette modification souhaitée par la Garde des Sceaux et le ministre chargé de la Ville et du Logement permettra la continuité de l’activité notariale, notamment les achats immobiliers des français, tout en sécurisant le caractère authentique des actes dans le respect des consignes sanitaires de distanciation sociale. Le décret n° 2020_395 du 3 avril 2020, publié le 4 avril au Journal officiel, prévoit ainsi que « jusqu’à l’expiration d’un délai d’un mois à compter de la date de cessation de l’état d’urgence sanitaire déclaré dans les conditions de l’article 4 de la loi du 23 mars 2020 susvisée, le notaire instrumentaire peut, par dérogation aux dispositions de l’article 20 du décret du 26 novembre 1971 susvisé,…

Le clip des confinés de a scola de Citàdell'Anima di Bastia : à apprécier

Anaïs Gaggeri l'avait promis. Elle l'a fait. Voici la première production confinée des élèves de Scola Citàdell'Anima, sous l'impulsion de leur professeur Anaïs Gaggeri, bien sûr ! Une bien belle performance et une sacrée motivation pour tous ces élèves de la Scola. "Un défi pour se ressembler malgré l'isolement, des sourires et du soleil à vous offrir, et un hommage à ceux qui travaillent aujourd'hui pour le bien de tous ! Cela a donné un "Let the Sun shine" revisité, à reprendre dans vos salons, ou sur vos balcons ! Avec, il faut les citer, Mado Alice Verena Anne Marie Marie-jo Carmen Sabine Ellyne Hugo Marie-Anne @Marie Laure @Elise @julie. Bravo !

Confinement : et si on soutenait les agriculteurs corses en mangeant local ?

Alors que l'économie est insulaire est au plus bas, manger local s'avère être une solution pour soutenir les agriculteurs corses qui produisent toujours fruits, légumes, viandes et fromages pendant l'épidémie. Après l'annonce du confinement, exit le brocciu, la charcuterie et les canistrelli... par peur de manquer d'approvisionnement les consommateurs corses se sont précipités sur les produits de première nécessité comme les pâtes, la farine, les oeufs, laissant de côté les produits nustrale. Des réflexes de temps de guerre qui coûtent cher aux producteurs locaux qui, depuis le début de l'épidémie, ont de grandes difficultés à écouler leur production avec notamment la fermeture des restaurants qui s'approvisionnaient chez eux. Sur les réseaux sociaux nombreux sont ceux qui demandent aux Corses de revenir à de la consommation locale. C'est le cas de Johanna Barazzoli une jeune fromagère d'Omessa, qui le 22 mars, quelques jours…